mardi 18 juin 2019

Madeleine Chapsal - Noces avec la vie

Rapidement abandonné, ce livre ne m'a pas apporté grand chose. Peut-être n'ai-je pas compris le but de ce récit. Quoi qu'il en soit, je ne suis jamais parvenue à "entrer" dans l'histoire.










Madeleine Chapsal, Noces avec la vie, Editions Fayard, 2004, 240 pages

samedi 15 juin 2019

M.C. Beaton - Agatha Raisin enquête - Tome 2: Remède de cheval

Je n'avais pas trop accroché au tome 1, sans doute parce que j'en attendais trop vu l'animation générée autour de ces livres et de la série télévisée.

Sur conseil de ma maman, j'ai décidé de donner une seconde chance à Agatha Raisin et finalement, cela m'a plu... Oui! Comme quoi, il ne faut pas toujours se braquer sur une première impression.

L'histoire est simple certes, mais plutôt divertissante et lire un livre léger de temps en temps, et bien cela fait du bien!

Agatha enquête cette fois, avec l'aide de son voisin dont elle est (pas si) secrètement amoureuse (que ça). Il y a quelques rebondissements, des scènes parfois drôles, parfois émouvantes.

Au final, j'ai passé un bon moment en la compagnie d'Agatha (que je ne peux tout de même pas comparer à la "vraie" Agatha, c'est-à-dire Agatha Christie!)

D'autres tomes m'attendent, mais ce n'est quand même pas pour tout de suite :)

Bonne lecture!








M.C. Beaton, Agatha Raisin enquête  - Tome 2: Remède de cheval, Editions Albin Michel, 2016, 266 pages

jeudi 25 avril 2019

Christian Jacq - La pierre de lumière - Tome 3: Paneb l'ardent

Que c'est long, mais que c'est long! 

J'aime les livres de Christian Jacq, mais j'ai l'impression que pour cette saga, il n'était pas très inspiré! L'histoire est plaisante, certes, mais tellement lente que j'en oublie presque la trame... 

Il ne se passe pas grand chose dans ce livre comptant tout de même 477 pages. Il y a un peu d'animation aux deux tiers du roman, mais sans plus.

La femme sage est toujours aussi sage, Nefer le Silencieux est toujours aussi ... sage et Paneb l'ardent est toujours aussi ... ardent. 

Encore un livre à lire et la saga est terminée. J'ai presque envie de dire "ouf".

Bonne lecture! 








Christian Jacq, La pierre de lumière, tome 3: Paneb l'ardent, Editions XO, 2000, 477 pages


mercredi 6 février 2019

Alexandra Echkenazi - Le journal de Mary


Quelle formidable histoire! Quel magnifique livre! Je suis véritablement enchantée par cette lecture. Il y a bien longtemps que je n'avais pas été aussi enthousiasmée et charmée par un bouquin.

Que l'histoire d'amour entre Jack (John) Kennedy et Mary Pinchot soit vraie ou pas, que les évènements relatés dans ce livre aient eu lieu ou pas n'a finalement que peu d'importance.

L'auteur, que je ne connaissais pas du tout, a une plume extraordinaire. Les mots chantent et dansent sans que l'on puisse se détacher de la trame.

Mary, jeune femme de 40 ans, a perdu un fils et sa vie de famille, avec son mari et leurs deux autres enfants, sombre peu à peu. Une rencontre avec le futur président des Etats-Unis, qu'elle avait déjà rencontré vingt ans auparavant, va bouleverser sa vie... 

Mary Pinchot a été retrouvée assassinée 1 an après l'assassinat de JFK. Coïncidence? Qui sait?

Ce livre est passionnant, du début à la fin, même si la mise en abîme des premières pages nous donne déjà le dénouement. Qu'à cela ne tienne, ce livre vaut le détour!

Bonne lecture.









Alexandra Echkenazi, Le journal de Mary, Editions Belfond, 2016, 275 pages

jeudi 31 janvier 2019

Christina Lauren - Beautiful Stranger

Après avoir lu le premier tome, que je n'ai pas aimé, je voulais tout de même laisser une chance aux auteures.

Bien mal m'en a pris: l'histoire est encore plus creuse, sans relief, sauf celui du pantalon de Max ...

A part les descriptions, répétitives, des scènes de sexe, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent ...

Je n'ai même pas terminé le livre (nouvelle résolution de 2019, ne plus perdre mon temps à terminer un livre que je n'aime pas!).

Dire que j'ai encore un livre de ces auteures dans ma PAL .... 








Christina Lauren, Beautiful Stranger, Editions Hugo Editions, 2013, 384 pages

Gilbert Thiel - Mafias

Tout ce qui tourne autour de la justice et du grand banditisme m'intéresse, ne me demandez pas pourquoi, je n'en ai aucune idée.

En lisant le quatrième de couverture du livre de Gilbert Thiel, ancien juge d'instruction anti-terroriste, mon esprit imaginait déjà mille histoires ou faits divers.

Je n'ai pas été déçue, loin de là!

En prenant comme exemple le tour de France et ses multiples affaires de dopage, l'auteur nous livre un descriptif très complet et très riche de l'histoire du banditisme, que cela soit en France ou à l'étranger.

Bien que cela soit un essai, ce livre se lit comme un roman policier, avec un "page turner" très très efficace!

A l'heure où j'écris ces lignes, je n'ai pas encore terminé le livre, mais je suis tellement enthousiaste que je n'ai pu résister à vous en parler!

Bonne lecture ... 









Gilbert Thiel, Mafias, Editions Fayard, 2014, 350 pages

mercredi 2 janvier 2019

Renaud Revel - Les amazones de la république

Je ne suis pas allée bien loin car finalement, ce livre n'a pas beaucoup d'intérêt. 

L'auteur "vendait" bien son livre pendant la promotion, mais les faits divers décrits sont, pour la plupart, déjà connus.









Renaud Revel, Les amazones de la république, Editions Pocket, 2013, 306 pages

vendredi 28 décembre 2018

Linda Huber - Une mer si froide

Hailey, 5 ans, est morte il y a deux ans, en Turquie, pendant les vacances. Olivia, surnommée Livvy, 3 ans, joue sur la plage et disparaît... Pour moi, le quatrième de couverture donne tout de suite la clef de l'énigme...

Un long thriller psychologique s'en suit. Pourquoi long? Parce que certaines descriptions auraient pu être évitées et cela aurait, ainsi, rendu l'histoire plus percutante, plus rapide. Je ne peux pas dire que je me suis ennuyée en lisant ce livre, mais j'avais l'impression de faire, parfois, du sur place.

Malgré la mise en parallèle des vies de deux femmes, Jennifer et Maggie, et la description de leur douleur, chacune à leur manière, je trouve que ce livre manque de profondeur. Il y a certes beaucoup de détails, mais beaucoup n'apportent pas grand chose au déroulement de l'histoire e, à certains moments, la desservent.

Heureusement ce livre se lit très vite et le dénouement est celui que l'on avait imaginé dès la 50e page environ et c'est bien dommage car j'aime être surprise par un ultime rebondissement.

Bonne lecture! 









Linda Huber, Une mer si froide, Editions France Loisirs, avec l'aimable autorisation des Editions Presses de la Cité, 2016, 436 pages

dimanche 4 novembre 2018

Romain Puértolas - Re-vive l'Empereur

J'avais lu le premier livre de ce jeune auteur français. Il doit vous dire quelque chose, il s'agit de "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea" et qui traitait, sur un ton léger et grave à la fois, du sort des immigrés. Comme j'avais apprécié ce livre, je m'attendais à apprécier celui-ci.

Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, car c'est assez bien écrit, mais je n'ai pas adhéré à l'histoire. C'est sans doute un peu trop décalé à mon goût. Il y a des moments plus drôles que d'autres, mais je n'ai pas été transportée.

Pourtant, oser faire revivre Napoléon Ier et lui faire porter un ticheurte (comprendre t-shirt) avec une photo de chat qui rat (comprendre Shakira) est un sacré défi que je salue bien volontiers!

Pour les amateurs du genre, il est possible de passer un agréable moment en compagnie de ce livre et de ce Napoléon perdu au 21e siècle ... Bonne lecture!







Romain Puértolas, Re-vive l'Empereur, Editions Le Dilettante, 2015, 351 pages

mardi 16 octobre 2018

Giorgio Fontana - Mort d'un homme heureux

Milan, 1981: le jeune juge Giacomo Conalghi enquête sur l'assassinat, quelques mois plus tôt, d'un membre de la Démocratie chrétienne. Il est lui-même catholique et a une foi profonde et puissante.

En parallèle, l'auteur nous narre le destin de cet ouvrier communiste pendant la seconde guerre mondiale, résistant dès 1943.

Ces deux histoires, ces deux destins racontent l'histoire tragique de l'Italie du 20e siècle: celle tout d'abord de la seconde guerre mondiale, de ses atrocités et de la dictature de Mussolini, et, ensuite, celle des groupuscules d'extrême gauche tels que les Brigades Rouges, célèbres pour, notamment, l'assassinat de Aldo Moro en 1978 alors que ce dernier était président du Conseil national de la Démocratie chrétienne. Cet assassinat m'avait particulièrement marquée, alors que je n'avais pas encore fêté mes 7 ans à l'époque des faits, et a sans doute été le déclencheur de mon intérêt pour ce genre de faits divers historiques.

C'est probablement cela qui m'a incitée à acheter ce livre lors de la Foire du Livre à Bruxelles tout en y rencontrant l'auteur, un jeune professeur de langue italienne à l'université de Tours.

Ce livre est bien plus qu'un roman, il retrace aussi une partie de l'histoire italienne du 20e siècle, dans toute son horreur. Il relate la vie ordinaire d'un juge extraordinaire et la vie extraordinaire d'un ouvrier ordinaire. Cet adjectif "ordinaire" n'a rien de péjoratif, bien au contraire.

Pourquoi un juge extraordinaire? Conalghi est juge, certes, mais il est avant tout un homme avec ses convictions, mais aussi et surtout ses doutes. Il ne prend pas les choses pour "argent comptant" et se fait sa propre opinion notamment en rencontrant les gens, les "vrais" gens.

Le plus étonnant avec ce livre, c'est qu'il est passionnant alors qu'il ne se passe pas "grand chose" dans le sens où il n'y a pas d'interrogatoires musclés à l'américaine, de courses poursuite, etc ... Cela démontre, pour moi, l'immense talent de narrateur de Giorgio Fontana.

Historiquement, c'est un livre riche et documenté, même s'il s'agit d'une fiction; et humainement, c'est une histoire puissante, à la fois dramatique et remplie d'espoir.

 







Giorgio Fontana, Mort d'un homme heureux, Editions du Seuil, 2016, 310 pages